GARZI PORTRAIT.jpg

Karine Garzi

Autodidacte, j’ai découvert le modelage de la terre il y a une douzaine d'années.

La réalisation de nombreux portraits au fusain m'a permis pendant des années de m'exprimer sur le plan artistique puis, l’envie d’ajouter une dimension à mes réalisations m’a fait découvrir le modelage.

Modeler est vite devenu une passion que j'ai le bonheur de transmettre aujourd'hui dans mon atelier à Vallauris où je donne des cours.


Quel que soit sa texture et sa couleur, la terre permet toute sorte de créations. D’aspect brut ou lisse, stylisée ou figurative, l’œuvre prend forme rapidement et devient une merveilleuse façon de s’évader, de voyager et de se réaliser. Je suis particulièrement attirée vers les visages, le regard. Par sa malléabilité, la terre me permet de créer toutes sortes d’expressions, de la naissance d’une émotion à la possibilité finalement, de donner une âme, une présence à la sculpture. Un voyage, une lecture, un moment de vie deviennent vite source d’inspiration…
L’Afrique et ses couleurs vives, les femmes et leur élégance, la maternité, l’enfance et leurs expressions bien à elles me donnent souvent envie de créer.

Le travail de la terre apporte calme et réflexion ainsi le Tibet et ses moines est souvent source d'inspiration; Sagesse et Sérénité, mes maîtres-mots.

Chaque pièce est unique, pure création ou naissant d'une inspiration (photo ou scène de vie).

 

Toutes mes sculptures sont en grès (argile chamotté ou lisse) et sont montées « à la boulette » et non à partir d'un bloc de terre.

La chamotte est une terre brute cuite à 1300°C qui est broyée et tamisée.

La terre chamottée est une terre lisse dans laquelle on ajoute de la chamotte.

Une fois modelées, les sculptures sont évidées puis mises à sécher (1 à 3 semaines). Elles sont ensuite cuites entre 980 et 1300°C pendant une dizaine d'heures.

Selon la finition souhaitée, la sculpture cuite est émaillée, cirée, peinte ou patinée aux pigments.