PORTRAIT GUIN-GUAND small.jpg

Martine Guin-Guand

Dès l’enfance j’ai toujours été attirée par le dessin et la peinture. Avec les années ce goût s’est affirmé et est devenu une passion. Tout naturellement ma peinture s’est orientée vers ce qui représente, du moins je le pense, ma personnalité profonde. L’amour de l’irréel, de l’onirisme, de l’évasion, accompagnent souvent un thème plus ou moins naïf, dans lequel le fruit de mon imagination peut faire découvrir un rêve. L’ensemble peut vibrer avec les sens et le cœur de chacun.

Je me consacre entièrement à mon art et je suis professionelle “reconnue” depuis plus de 45 ans, dans une carrière internationale.

Plusieurs musées se sont intéressés à mon travail et j’ai été classée parmi les peintres naïfs. (Oeuvres présentes au Musée dAart naïf de Nice, Musées d’Art Naïf de Paris, Bruxelles, Bruges, etc, Ville de Mougins, Cannes et dans de nombreuses collections particulières en France, Suède, Norvège, Belgique, Australie, Israël, Canada et particulièrement aux USA où j’ai travaillé pour plusieurs galeries.)

Dans presque toutes mes toiles sous l’apparence première, l’analyse donne libre cours à l’imagination, puis à la réflexion pour découvrir une ouverture sur un monde plus ou moins surréaliste, onirique, féerique et naïf. Chacun peut y trouver une signification, une histoire, le reflet d’un rêve, souvent différent des miens, mais peu importe; dans ce cas c’est déjà un résultat de communication et de partage.

Mon travail est composé d’une grande quantité de détails raffinés, d’un graphisme très précis, d’une composition et de couleurs représentant un long travail depuis de nombreuses années.

Egalement je peins des fresques murales de grande taille. Sur la Côte d’Azur j’ai décoré une dizaine de murs et aux USA à New York, un mur à l’United Nations School (école de l’ONU). Tous ces murs ont été réalisés entièrement au pinceau, pour des surfaces allant de 20m2 à plus de 100m2, seule sur des échafaudages.

J’aime beaucoup mon travail et j’essaie de donner à ma peinture une espérance ressentie vers un art où la beauté toute simple peut toucher tout le monde.