Jonathon Brown

Né à Edimbourg en 1955, Jonathon Brown fait des études de philosophie à Cambridge University et se lance dans une carrière d’écrivain et de journaliste culturel en Ecosse.  Mais la rencontre avec l’artiste anglais David Hockney devient de plus en plus une inspiration et lors de son départ de l’Ecosse pour la France son travail se concentre largement sur la peinture et le dessin.  Il habite l’arrière-pays niçois depuis 25 ans.

 

Quoique félicité pour ses couleurs vives, Jonathon a également un coup de main pour le dessin et ne travaille jamais sur une peinture sans en avoir conçu le dessin qui lui donne naissance.  Surtout ses paysages, inspirés autant par les rouleaux chinois d’antiquité que par les maîtres tels que Dufy, Matisse et bien sûr Hockney, cherchent à exprimer ce qu’il appelle “le voyage plutôt que le paysage”.  C’est à dire que la perspective de sa vision évoque nos sensations ainsi que nos souvenirs de l’espace traversée parfois en voiture – où on est conscient du paysage qu’on dépasse ainsi que du tableau

de bord et du volant – et parfois à pied dans la ville, surtout à Florence, où le voyageur se perd si facilement.  A travers ce travail, intitulé “RoadMovies”, Jonathon rejète le carcan de la perspective d’un seul point fixe et statique, celui dans lequel nous emprisonne la photographie.

 

Récemment cette perspective personnelle, celle qui suit les clins d’oeil de notre vie en voyage, celle de notre âme en animation constante, s’applique à une vision ambitieuse, “Le Chemin de la Croix vu des yeux de Jésus”, dont il a créé deux séries de 21 toiles en fusain, et un assemblage coloré installé dans l’église de son village en France.

 

Réfléchissant sur ces 25 ans, Jonathon a l’intention de profiter de son atelier vivant à la Galerie Inattendue Paul Conti pour créer des nouveautés inspirées par l’arrière-pays et de revisiter son travail radieux sur les fleurs.

Depuis longtemps Jonathon aime partager le travail de son travail, pour ainsi dire, de s’expliquer et de partager le regard des autres.  Ceci depuis le conseil qu’il a reçu d’un des grands chanteurs Wagnériens: “C’est en enseignant qu’on apprend le plus.”

 

Donc, en 1999, pour sa ‘petite rétrospective’ au Vieux Château du Bar-sur-Loup, il transforme la grande salle en atelier pour créer des portraits et des paysages.  (La cheminée du château lui rappelle les ateliers magnifiques de Picasso à Vauvenargues et à Mougins.)  Idem en 2002 à l’Université d’Edimbourg, où il décore un piano à queue avec sa fantaisie de la Baie des Anges – sur toutes les surfaces – pendant son exposition majeure “RoadMovies”.  Ensuite il dirige plusieurs projets, notamment à l’école Le Campus à Drap, une résidence au sein d’une école à Adelaide en Australie, et deux résidences au Musée d’Art naïf à Nice (2010 & 2015).

 

Dans cet esprit il s’installe “chez-lui” dans la grande salle de la Galerie Inattendue Paul Conti pendant deux mois où il partagera ses inspirations et demarches ­— sans doute inattendues!  

Et alors, un atelier vivant?

651 bd Pierre Sauvaigo, 06480 La Colle-sur-Loup

contact@galerieinattendue.com

Tél: 09 81 46 31 55

  • Facebook Social Icon