Thierry Lange-Mallet

LANGE-MALLET PORTRAIT.jpg

En 2008 le besoin se fait sentir pour moi de revenir à la création de manière plus intense. D’abord par le biais de la peinture et ensuite par le modelage de l’argile.

Je commence par de la peinture abstraite en utilisant des matières mélangées à de l’acrylique. Ensuite, je m’oriente vers plus de figuratif, je peins essentiellement des nus féminins à partir de modèles (photo). Petit à petit je passe à la peinture à l’huile et mes modèles assez réalistes se transforment en créatures imaginaires. Ma technique picturale évolue, semblable au pointillisme elle produit un effet de matière sur mes toiles.

Le début d’une toile commence par la recherche d’un modèle, une idée de base, une posture, ensuite je fais le croquis détaillé de manière à me donner le cadre dans lequel je vais pouvoir évoluer. Ensuite la couleur, une, deux, pas trop. J’ajoute un personnage, j’efface un bras pour lui donner une autre direction, je supprime un pied, je peux aussi tout recommencer si cela ne me satisfait pas, et j’avance ainsi en me laissant guider par ce qui se présente. Et à un instant, comme une évidence, ma toile est finie, je le sais. Je suis toujours surpris du résultat car je ne sais jamais à l’avance à quoi cela va ressembler.

En ce qui concerne l'argile je réalise essentiellement des bustes et des têtes. Sans modèle, je malaxe la matière et je me laisse guider par les formes qui apparaissent dans l’instant et à partir de celles-ci je réalise un visage et son expression. Pour accentuer une finition brute j’utilise l’argile chamottée, ensuite les pièces sont cuites entre 800° et 1200°.

Ce qui me guide c’est l’envie de créer, de faire quelque chose. Je qualifie mon travail d’organique et d’intuitif. Il se transforme dans l’instant pour donner un résultat final inattendu. Si  je dois m’inscrire dans un mouvement artistique, je dirais que je me rapproche de la figuration libre.

Le fil rouge qui traverse ces deux médiums (peinture, sculpture) est un prétexte pour moi à donner forme au monde qui me traverse.

L’occasion d’exposer mes créations est toujours une opportunité de pouvoir montrer mon univers et de le confronter au regard et à la critique.

Originaire de Montpellier je suis formé en 1990 à l’art de la marionnette durant 2 années au Théâtre du Caucase à St Jean de Védas. Suite à cette formation j’intègre la compagnie de marionnettistes du Caucase pour 2 ans. J’interviens comme sculpteur, décorateur et manipulateur. La programmation propose des cirques de marionnettes, des contes traditionnels et enfin des créations originales.

Après cette période je rentre dans une école éducateur pour y être formé durant 2 années. Le cadre professionnel dans lequel j’exerce en tant qu’éducateur me donne l’opportunité d’utiliser la marionnette et le modelage comme outil à visée thérapeutique auprès de population en difficulté.