Raimond Hommet

Je tiens tout d’abord à remercier Paul Conti et son équipe pour leur accueil chaleureux et pour m’avoir invité à réaliser une œuvre dans le cadre de l’atelier vivant à la galerie Inattendue; durant ce temps, je veux mettre à profit l’espace qui m’est offert pour réaliser une œuvre magistrale qui me tient à cœur depuis longtemps.

Une  série de mon travail, exposée lors de l’inauguration de la Galerie Inattendue, a pour thème un regard sur la Promenade des Anglais et sur les baigneuses et baigneurs qui l’occupent chaque été. Déformées à souhait, elles prennent alors le nom de « créatures » et créent un lien entre ce lieu et l’histoire de l’art.

Guernikaïa

Cette vision caricaturale, qui se veut volontairement légère et bienveillante, a été profondément affectée par le terrible drame qui s’est abattu sur la ville de Nice le 14 juillet 2016.

 En tant qu’artiste, c’est au travers du prisme de l’art que je regarde les événements et le monde, en tant qu’artiste citoyen niçois, il était important pour moi de quitter la plage et ses « galets estivants », de monter sur le trottoir de la Promenade, pour témoigner de ce drame, et participer au devoir de mémoire imposé par cette tragédie.

 Tout en gardant l’esprit de mon travail, les créatures vont symboliser la scène et Guernikaïa se faire l‘écho des tableaux qui ont jalonnés l’histoire de l’art en témoignant des événements historiques douloureux et du souvenir des blessures infligées aux hommes dans leur corps ou dans leur cœur.

C’est en mémoire aux victimes et pour que les générations futures se souviennent du courage et de la bravoure de ceux qui se sont opposés que j’entreprends ce travail dans le cadre de l’atelier vivant qui s’ouvre à la Galerie inattendue.

 

Nice, le 31 janvier 2019.

Raimond Hommet

651 bd Pierre Sauvaigo, 06480 La Colle-sur-Loup

contact@galerieinattendue.com

Tél: 09 81 46 31 55

  • Facebook Social Icon